Actualités

1 ...  

GRAND CHAMP (56) - EOL retenu pour conduire la mission de révision du PLU de Grand-Champ (novembre 2019)

Le 18 novembre 2019

GRAND CHAMP (56) - EOL retenu pour conduire la mission de révision du PLU de Grand-Champ (novembre 2019)

 



Programmation urbaine Quimperlé - Assistance à Maitrise d'Ouvrage EOL, 2018-2019

Le 08 novembre 2019

Programmation urbaine - Assistance à Maitrise d'Ouvrage EOL, 2018-2019

Ouest-France 8/11/19

Pays de Quimperlé. Le futur conservatoire adopté, sans fause note

Le futur conservatoire de musiques et danses du pays de Quimperlé s’installera sur le site du centre Guéhenno. - Crédit: Ouest-France

Réuni mercredi soir, le conseil de la communauté d’agglomération du pays de Quimperlé, à l’unanimité, a lancé le projet.

Le futur conservatoire de musiques et de danses du pays de Quimperlé est le fruit d’une longue histoire, comme le rappelle Jacques Juloux, vice-président de l’agglomération à la culture, lors du conseil communautaire réuni mercredi soir. Nous travaillons sur ce sujet depuis 15 ans. Au début, il s’agissait d’un plan coûteux. Il a été repensé en 2008-2009. Le 1er janvier 2017, le Conservatoire est devenu une compétence de l’agglomération. Encore un mandat pour le nouveau conservatoire et cela fera 20 ans de travail, en tout.

Le choix des élus du pays de Quimperlé est fort : le conservatoire se fera au centre de la ville-centre. Après 2 ans de réflexion au sein de la commission Culture, ce projet est celui du consensus, poursuit Jacques Juloux avant de préciser le contenu exact du projet et le calendrier.

Le choix de Guéhenno

Installé dans un ancien hôtel du XVIIIe siècle, l’actuel conservatoire est aujourd’hui inadapté pour l’accueil du public en situation de handicap et ne répond plus aux objectifs de développement culturel. Avec 1 150 élèves en musique et danse accueillis, dont la moitié vient de communes autres que Quimperlé, il arrive à saturation.

Deux sites avaient été étudiés : l’un en zone inondable en basse-ville, aux abords de la rue Le-Roch, l’autre au centre Guéhenno. Le choix du centre Guéhenno a fait consensus au conseil communautaire. Des voix s’étaient néanmoins fait entendre, mais seulement à Quimperlé, pour regretter ce déménagement de la basse vers la haute ville.

Intégrer ce nouvel équipement dans un quartier du cœur de la haute ville nécessite un travail en commun avec Quimperlé. Il convient de concevoir un projet global intégrant la construction du nouveau conservatoire et la recomposition urbaine et paysagère des espaces publics du quartier Guéhenno, souligne Jacques Juloux. De fait, la Ville de Quimperlé cède un terrain de 3 300 m2 à l’agglomération et assurera, à hauteur de 1,216 million d’euros, le coût de l’aménagement des abords. À l’agglomération de prendre en charge le coût du chantier du futur conservatoire, pour un montant global estimé de 7,584 millions d’euros dont 6,24 millions d’euros pour les travaux.

Le futur conservatoire proposera des salles d’enseignement de musique et de danse, un auditorium de 250 places, studio d’enregistrement et de répétition, une partothèque et 25 places de parking en sous-sol pour le personnel.

Chacun sa partition

« Pour Quimperlé, ce projet est un partenariat entre la communauté et la commune, relance Michel Forget, vice-président de l’agglomération et adjoint au maire en charge de l’urbanisme. Il permet de bâtir un projet global dans un cadre urbain renouvelé. Il sera conçu par un seul maître d’œuvre, c’est un gage de confiance. Et la ville de Quimperléintègre sa part dans l’AMI - N.D.L.R. : appel à manifestation d’intérêt.» Ville et agglomération bénéficieront de subventions.

Le Mellacois, Christophe Lescoat se félicite de voir ce projet en centre-ville, contrairement à la Maison de l’économie qui se construit sur une zone. Je m’interroge quand même sur son accessibilité, sa mise en œuvre, son utilisation et sur le parking souterrain.

Michel Forget lui rappelle l’engagement pris par la Ville de Quimperlé dans son plan local de déplacement, de maintenir le nombre de places de stationnement existant et précise que la dénivellation du terrain autorise un parking sous-sol pour les enseignants.

Quant à la jauge retenue de 250 places pour l’auditorium, Jacques Juloux rassure les Moëlanais qui auraient pu craindre une concurrence pour leur salle de l’Ellipse : La jauge a fait l’objet d’un consensus. Le Rédenois Jean Lomenech pour sa part, n’est pas d’accord sur la répartition des coûts.

Pour ce qui est de la danse et de la musique, nous sommes un département très regardé, pointe la Cloharsienne Anne Maréchal, également conseillère départementale. Je me félicite de ce projet qui donne de vrais lieux artistiques pour nos enfants.



Oct 2019 EOL - Approbation à l'unanimité du PLU de SURZUR (56)

Le 07 octobre 2019

Charlotte Le Talour, du cabinet EOL, a présenté les modifications apportées au plan local d’urbanisme - Crédit: Ouest-France

Lors de la réunion du conseil municipal du 7 octobre 2019, devait être examinée une révision du plan local d’urbanisme (Plu). Celle-ci a été unanimement acceptée par le conseil municipal.

Charlotte Le Talour, du cabinet Eol, à qui la municipalité a confié le soin de travailler sur le dossier de révision du plan local d’urbanisme, a présenté les modifications à lui apporter : dispositions générales pour faciliter les autorisations d’urbanisme ; amélioration de la gestion des eaux pluviales ; ouverture d’une zone aux équipements sportifs d’intérêt collectif ; mise à jour de la réglementation de la zone des 100 m du littoral et des constructions agricoles ; rectification des droits à construire pour des bâtiments aquacoles. « Ces modifications, agréées par quatorze organismes, dont la préfecture, l’agglomération, le Parc naturel du golfe du Morbihan, le conseilrégional et le conseildépartemental, à l’exception du comité régional de conchyliculture, restent mineures et ne remettent pas en cause la teneur générale du projet », indique Charlotte Le Talour.

Cette révision du Plu, son planning prévisionnel relatif aux études concernant les zonages d’assainissement des eaux pluviales et usées sont acceptés à l’unanimité par les membres du conseil municipal.

Même approbation unanime pour la soumission des clôtures et des travaux de ravalement à autorisation et l’instauration du permis de démolir, ainsi que pour la nouvelle instauration du droit de préemption urbain. Le conseil émet également un avis favorable sur la révision du Plu des communes voisines d’Ambon et du Hézo.



Sept 2019 - Densification douce au Canada, retour d'expérience

Le 19 septembre 2019

Densification douce :

Anastasia Touati, « La densification « douce » au Canada. L’exemple des « appartements accessoires » en Ontario », Métropolitiques, 3 avril 2013.

Dans un contexte de crise du logement, plusieurs municipalités de l’Ontario (Canada) ont développé des politiques de création d’« appartements accessoires », c’est-à-dire de nouveaux logements dans les maisons individuelles. Anastasia Touati analyse les intérêts, mais aussi les ambiguïtés, de cette forme originale de densification résidentielle.

http://URL : https://www.metropolitiques.eu/La-densification-douce-au-Canada.html   



02 juillet 2019 EOL Ploërmel et Quimperlé

Le 03 juillet 2019

02 juillet 2019

Ploërmel et Quimperlé lauréates de l’Appel à l’appel à candidatures « dynamisme des centres-villes et des bourgs ruraux en Bretagne – cycle travaux » iitié par l’Etat, la Région Bretagne, l’Etablissement Public Foncier de Bretagne et la Banque des territoire.

 

Sur 214 candidats, 26 centre-bourgs et 16 centres-villes ont été retenus. Les subventions accordées s’échelonnent de de 211 k€ à 700 k€ pour les centre-bourgs et de  250 k€ à 1,3 M€ pour les centre-villes.

Ploërmel a établi sa candidature sur la base du Plan d’Actions de redynamisation du Centre-ville élaboré avec l’assistance d’EOL (en équipe avec CBRE, Environnement et Société et GBS). Quimperlé avait missionné EOL pour monter le dossier de candidature. En effet, EOL est intervenu à plusieurs reprises à Quimperlé : élaboration du PLU approuvé en 2015 (avec Environnement et Société), et étude de redynamisation du Quartier Guéhenno en 2016 (en équipe avec CVL-Convergences et AMO Sapiens). Les 2 villes se sont vues attribuer la somme de 1 300 k€ pour leurs actions de redynamisation, dont la mise en valeur de leurs espaces publics.



1 ...