Le Bono (56), le nouveau Plan local d’urbanisme a été adopté

Le conseil municipal s’est déroulé lundi. Les élus ont voté à la majorité cette dernière révision, qui met fin à trois années de travail, mais aussi d’action citoyenne.

« Le Plan local d’urbanisme (Plu), c’est trois ans et demi d’études, vingt-quatre réunions de travail, deux réunions publiques, cent soixante observations et huit pétitions lors de l’enquête publique. C’est un dossier important qui établit pour plusieurs années les règles d’urbanisme qui vont régir la commune », souligne le maire, Jean Lutrot.

Cette révision, décidée le 30 mai 2016, a été motivée pour des raisons principalement réglementaires. Il s’agissait de mettre le Plu en conformité avec les textes de lois (Grenelle, Alur), mais aussi les documents supra-communaux (le Schéma de cohérence territoriale, la charte Parc naturel régional).

Elle répondait aussi à quatre objectifs principaux : accompagner et maîtriser le développement urbain de la commune, tout en accueillant une population nouvelle, mettre en valeur le patrimoine et développer les activités économiques sur le territoire.

Mobilisation des habitants

Une révision réalisée en plusieurs étapes par le comité de pilotage constitué d’élus et le cabinet EOL, représentée par Charlotte Le Talour : d’abord un diagnostic du territoire et l’élaboration du Plan d’aménagement et de développement durable (Padd) et sa mise en œuvre dans le texte réglementaire, la consultation des personnes publiques associées, puis l’enquête publique réalisée en mai et en juin 2019.

Si les personnes publiques associées ont toutes donné un avis favorable, c’est surtout le rapport de l’enquêtrice publique et la mobilisation des habitants et des collectifs qui ont fait bouger les lignes.

Ainsi, les principales observations ont été prises en compte dans le document final. C’est le cas notamment du site de l’ancienne école qui est classé Ue (équipement public), les bois de la Zac nord et sud qui sont maintenus ou classés en Espace boisé classé (EBC), comme ceux du lotissement de Kernours.

Le linéaire commercial introduit dans le nouveau Plu ne concerne que la place de la République. Dans la rue Pasteur, il s’applique seulement aux commerces existants et non aux habitations.

Résultat du vote : 11 voix pour, 1 abstention et 2 voix contre. Désormais, le projet est dans les mains du préfet pour avis avant son application.

Dernière étape de la révision du Plu, le vote par les élus du conseil municipal sous l’œil vigilant des habitants de la commune, qui se sont mobilisés lors de l’enquête publique, afin d’apporter des modifications au projet initial. - Crédit: Ouest-France

 

Le 26 novembre 2019

< Revenir aux actualités