Charlotte Le Talour, du cabinet EOL, a présenté les modifications apportées au plan local d’urbanisme - Crédit: Ouest-France

Lors de la réunion du conseil municipal du 7 octobre 2019, devait être examinée une révision du plan local d’urbanisme (Plu). Celle-ci a été unanimement acceptée par le conseil municipal.

Charlotte Le Talour, du cabinet Eol, à qui la municipalité a confié le soin de travailler sur le dossier de révision du plan local d’urbanisme, a présenté les modifications à lui apporter : dispositions générales pour faciliter les autorisations d’urbanisme ; amélioration de la gestion des eaux pluviales ; ouverture d’une zone aux équipements sportifs d’intérêt collectif ; mise à jour de la réglementation de la zone des 100 m du littoral et des constructions agricoles ; rectification des droits à construire pour des bâtiments aquacoles. « Ces modifications, agréées par quatorze organismes, dont la préfecture, l’agglomération, le Parc naturel du golfe du Morbihan, le conseilrégional et le conseildépartemental, à l’exception du comité régional de conchyliculture, restent mineures et ne remettent pas en cause la teneur générale du projet », indique Charlotte Le Talour.

Cette révision du Plu, son planning prévisionnel relatif aux études concernant les zonages d’assainissement des eaux pluviales et usées sont acceptés à l’unanimité par les membres du conseil municipal.

Même approbation unanime pour la soumission des clôtures et des travaux de ravalement à autorisation et l’instauration du permis de démolir, ainsi que pour la nouvelle instauration du droit de préemption urbain. Le conseil émet également un avis favorable sur la révision du Plu des communes voisines d’Ambon et du Hézo.

 

Le 07 octobre 2019

< Revenir aux actualités